COMMÉMORATION : LA GUINÉE CÉLÈBRE LA JOURNÉE MONDIALE DE L’ARTISANAT

27
La République de Guinée, comme d’autres pays à travers le monde, a célébré la Journée mondiale de l’Artisanat ce lundi 10 juin 2024. L’événement s’est tenu à la salle des Congrès du Palais du peuple en présence des Ministres de l’Environnement et du Développement Durable, des Infrastructures et des Travaux publics, de l’Information et de la Communication, ainsi que de l’Ambassadeur de Guinée au Rwanda.
Sous le thème « l’Artisanat, levier du développement économique et pilier de la refondation de l’État », cette commémoration a été parrainée par le Président du Conseil National de la Transition.
Dans son discours de bienvenue, le Président de la Fédération nationale des artisans de Guinée, Elhadj Aboubacar Fofana, a souligné l’importance de l’artisanat dans l’organisation économique globale, le décrivant désormais comme un élément d’équilibre et un facteur de stabilité sociale. Il a également évoqué les défis quotidiens auxquels les artisans sont confrontés.
La cérémonie a été présidée par Monsieur le Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, Monsieur Moussa Moïse Sylla. Dans son intervention, il a rappelé que c’est la seconde fois que cette journée est célébrée grâce aux initiatives et à la clairvoyance des autorités du CNRD, dirigé par le Général de Corps d’Armée Mamadi Doumbouya, Président de la République, Chef de l’État et Chef suprême des Armées. partenaires techniques et financiers.
Le Ministre a souligné l’opportunité offerte par cette célébration pour évaluer les progrès réalisés dans le secteur, discuter des politiques en vigueur et redécouvrir la richesse de ce domaine d’activités, créateur d’emplois et de valeur ajoutée. Il a rappelé que l’artisanat en Guinée représente environ 40 % de la production manufacturière et emploie près de 20 % de la population active.
Des chiffres qui, selon le ministre, témoignent de l’importance de ce secteur dans notre économie. Le secteur de l’artisanat, dira-t-il, englobe 327 métiers, selon la nouvelle nomenclature nationale, et enregistre de nombreux groupements, coopératives et unions professionnelles. Pour le Ministre Moussa Moïse Sylla, « l’artisanat peut propulser notre développement économique et jouer ainsi un rôle crucial dans la politique de refondation de notre État ».
“En tant que moteur de croissance économique, l’artisanat génère des emplois, soutient les petites et moyennes entreprises et contribue de manière significative au produit intérieur brut. De plus, en tant que pilier de la refondation de l’État, l’artisanat incarne les valeurs de résilience, d’innovation et de préservation culturelle. Il symbolise notre capacité à bâtir un avenir prospère tout en honorant notre riche héritage”, a indiqué le Ministre Moussa Moïse Sylla.
Il a également salué le soutien continu du Président de la République le Général Mamadi Doumbouya et l’engagement du Gouvernement envers le secteur de l’artisanat. Non sans oublier et féliciter aussi l’appui des partenaires techniques et financiers.
Le parrain de l’événement, le Dr. Dansa Kourouma, Président du CNT, a exprimé sa reconnaissance pour les efforts déployés par le Gouvernement à travers le Ministère de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, dans la valorisation et la professionnalisation de l’artisanat. Il a promis de prendre en compte les doléances de la Fédération Nationale des Artisans de Guinée.
Il faut rappeler que sous le CNRD avec à sa tête le Général Mamadi Doumbouya, plusieurs initiatives ont déjà été lancées pour soutenir et développer le secteur crucial de l’artisanat. Parmi ces initiatives, on peut citer les coups d’accélération apportés aux projets de construction de Villages artisanaux dans les chefs-lieux des régions administratives, notamment à Kindia, Labé, Lola pour N’Zérékoré, Faranah, Kankan et Boké.
Ces projets sont conçus pour répondre aux besoins des artisans en termes de production, de formation, d’exposition et de commercialisation de leurs produits.
Cette journée de célébration s’est conclue par la visite des stands, mettant ainsi fin à l’événement.